19/11/2011

La Respiration : un moyen de combattre le stress

Saviez-vous qu'il suffit parfois de bien respirer pour améliorer votre vécu quotidien?

Si vous observez un bébé ou un jeune enfant, vous verrez que tout naturellement il respire "par le ventre". C'est-à-dire que son abdomen se gonfle quand il inspire et qu'il s'aplatit à l'expiration. Ce mouvement est naturel. Avec l'éducation, l'apprentissage de la vie en société et l'intériorisation du regard des autres sur notre corps, nous avons arrêté de respirer profondément. La règle, partout en Occident est d'avoir un ventre bien plat.

En règle générale, notre degré de stress est tel que nous n'utilisons que le tiers ou la moitié de nos capacités pulmonaires. Or il se trouve que notre sang, nos cellules et tout notre organisme ont besoin d'air (aussi pur que possible). De plus, le simple fait de prendre le temps de bien respirer peut être un outil précieux pour relâcher des tensions corporelles ou émotionnelles.

Quand avez-vous pris le temps de respirer profondément pour la dernière fois ?

C'est une erreur de croire que la respiration n'engage que le haut du corps. Vous devez savoir, en premier lieu, que les poumons descendent jusqu'en bas de vos côtes. À chaque inspiration on devrait donc voir nos côtes s'élargir. Essayez! En bas des côtes, une membrane appelée le diaphragme sépare les poumons des autres organes tels que le foie, le pancréas..., ainsi que les intestins. Selon un processus très naturel, si vous remplissez d'air vos poumons, ceux-ci vont faire pression sur le diaphragme qui poussera vers le bas les organes situés sous lui.  Ce mouvement est naturel, et ... essentiel.

Une bonne respiration procure un massage interne à vos organes qui l'apprécieront grandement. De plus, la région de votre ventre est également un important centre émotionnel. Détendre son ventre c'est reprendre contact avec soi. La vie, y compris la gestation et l'enfantement, prend naissance dans notre ventre. En respirant plus librement, votre vitalité s'en trouvera augmentée.

Comment peut-on reprendre contact avec sa respiration? De mauvaises habitudes accumulées pendant des années ne sont pas faciles à changer. Mais maintenant que vous avez pris conscience de cet état de fait, il est temps d'agir. Voici quelques moyens pour vous aider à retrouver une respiration réparatrice.

Vous pouvez être assis ou debout. Si vous êtes assis, assurez-vous de vous placer sur l'avant de votre chaise, le dos bien droit. Vos jambes sont légèrement écartées et elles reposent à angle droit sur le sol.

Si vous êtes debout, placez vos pieds en parallèle, et donnez leur un écart correspondant à la largeur de votre bassin. Pliez légèrement les genoux et tentez de relâcher le bas du dos. On cherche alors à diminuer la cambrure située dans la région lombaire.

Dans les deux positions, vous placerez votre tête de façon à ce que cela vous demande le moins d'effort possible. Laissez tomber les épaules. Puis, faites l'expérience de relâcher votre mâchoire. La bouche légèrement entrouverte, cela vous aidera à détendre votre ventre. Si c'est nécessaire, n'hésitez pas à détacher votre ceinture ou à descendre une fermeture éclair. Votre ventre doit être libre de bouger.

Vous êtes enfin prêt à respirer !

En plaçant vos mains sur votre ventre, vous allez réellement tenter de respirer dans celles-ci. Si le mouvement ne vient pas tout seul, amplifier volontairement le mouvement. En particulier, vous pouvez presser sur votre ventre pour faire sortir l'air. Ayez l'impression que votre ventre agit comme un soufflet: en refermant le soufflet l'air est expulsé.

Pour que votre corps prenne l'habitude de bonnes inspirations, il va falloir qu'après le mouvement d'expulsion de l'air, vous relâchiez d'un seul coup (en 1 seconde) toute la région abdominale que vous aurez contracté pour l'expiration. Votre ventre fait alors comme un véritable appel d'air et cela aspire tout naturellement l'air au plus profond de votre corps. Ce mouvement, exagéré, de contraction du ventre suivi d'un relâchement instantané peut être pratiqué une bonne dizaine de fois de suite. Pour éviter tout étourdissement dû à l'hyperventilation vous pouvez laisser passer quelques secondes entre la fin d'une inspiration et le début de l'expiration.

Par après, laissez la respiration agir sans rien forcer. Le but de l'exercice est de ramener à la vie respiratoire la région abdominale. Idéalement, vous devriez sentir vos côtes et même votre pubis se gonfler quand vous inspirer. Veuillez noter que vous pouvez poursuivre vos exercices respiratoires chez vous, allongé sur le dos. Le processus est le même.

Si vous renouvelez l'exercice quelques fois par jour, vous retrouverez l'habitude d'une respiration profonde. Cela aidera certainement à diminuer votre stress et à vous maintenir en bonne santé.